Le parapluie à travers le globe

Le parapluie est un accessoire universel qui existe depuis déjà de longues décennies dans de très nombreux pays. Je vous propose donc de découvrir ci-dessous quelques infos, chiffres ou encore anecdotes sur le parapluie à travers les continents.

 

Le parapluie au Japon

Le parapluie est un accessoire très utilisé au Japon, beaucoup plus qu’en France ou en Europe. C’est un accessoire indispensable utilisé même lors des déplacements à vélo. On retrouve principalement deux types de parapluie dans les rues japonaises. Le parapluie transparent qui permet d’être protégé sans se priver d’une bonne vision, indispensable dans les rues bondées des grandes villes. C’est un parapluie bon marché que vous trouvez dans tous les magasins. Il est aussi vendus dans des distributeurs automatiques. A moins de deux euros le parapluie, ce n’est donc pas grave si vous le perdez, si le vent ou la pluie vous le détruit. Les japonais ne sont pas attachés à leur parapluie transparent, c’est un peu comme un objet jetable, utile mais considéré quasiment comme un produit à usage unique. Après chaque averse, le parapluie transparent vient remplir les poubelles de rue. Le 2e parapluie le plus vue au pays du soleil levant est le parapluie branché. Très coloré, avec des formes étonnantes, ce modèle est un objet de mode qui vient compléter des tenues très originales très prisées des japonaises. Enfin, le japon est sans doute le seul pays au monde qui utilise autant les ombrelles qui n’est ni plus ni moins qu’un parapluie non imperméable.

Autre particularité du parapluie au Japon, il n’est pas admis dans les magasins. Et oui, souvent en France vous vous permettez d’entrer dans les boutiques avec votre parapluie trempé et tant pis si vous laisser des gouttes de pluie un peu partout chez votre commerçant. Au Japon, rien de tout cela, les parapluies doivent rester dehors. On retrouve donc des garages à parapluies à l’identique des garages à vélos. Vous pouvez y déposer votre parapluie et si vous ne souhaitez pas qu’on vous le prenne vous pouvez même utiliser un antivol à parapluies. Autre solution si vous souhaitez quand même conserver votre parapluie dans le magasin, il existe des appareils qui emballe votre pépin dans une protection plastique. Ainsi, même si la toile est complétement trempée, vous pouvez le garder avec vous sans souiller le magasin.
Vous aurez compris que le Japon est bien le plus grand consommateur de parapluie. Il s’en vend 100 millions chaque année pour 127 millions d’habitants (alors qu’en France on en vend entre 10 et 12 millions par an).

 

Le véritable parapluie japonais

Le véritable parapluie japonais est fabriqué à partir de papier appelé Washi pour la toile. Les armatures sont réalisées avec du bambou. Il a été très utilisé des années 794 à 1333 pendant les époques Heian et Kamakura. Après 1333, le parapluie au style occidental que l’on connait aujourd’hui l’a progressivement remplacé. Depuis quelques années, le traditionnel parapluie japonais est redevenu un élément indispensable lors des cérémonies et festivals religieux. Il est aussi très utilisé comme accessoires de décoration à l’intérieur des maisons.

 

Il y a en existe trois types : 

Le parapluie appelé Wagasa. Le papier qui consiste la toile est graissé pour devenir imperméable. Solide, l’élégance et la beauté des couleurs qui le constitue font de ce parapluie un objet de mode. Il est utilisé lors des cérémonies de mariage ou comme cadeau.

L’ombrelle appelée Maigasa. Légère, cette ombrelle est utilisée pour danser. A l’identique du parapluie Wagase, les toiles sont riches en couleur.

L’ombrelle de cérémonie appelé Higasa. Ce parapluie n’est pas imperméable. Il est utilisé comme objet de cérémonie lors des mariages.

Ces parapluies et ombrelles sont encore fabriqués à la main et coûte plus de 400 euros l’unité. Autant vous dire qu’à ce prix là, on fait très attention aux rafales de vent quand on sort avec.

 

Le parapluie en Chine

Le symbole chinois du parapluie est le caractère san. On distingue la toile du parapluie sur la partie haute qui assure la protection. Sur le bas, on retrouve une croix qui symbolise le mat du parapluie. De chaque côté de cette croix et sous la toile protectrice, on retrouve deux signes similaires. On pourrait penser que ces signes représentent les personnes protégées par le parapluie mais en réalité, cela correspond aux différentes armatures constitutifs du parapluie. En Chine le parapluie est utilisé aussi bien par jours de pluie que par jours de beau temps. En fait, le parapluie en Chine fait aussi office d’ombrelle pour se protéger du soleil. Les chinois raffolent des parapluies à base de papier huilé. Ces parapluies fabriqués entièrement à la main possèdent des dessins aux couleurs vives. La symbolique de protection du parapluie en Asie est grande. Il protège les jeunes mariées des mauvaises influences, il protège les morts du soleil car l’âme des morts appartient aux ténèbres et ne doit pas recevoir la lumière du soleil.
Un parapluie n’est pas un cadeau à offrir à un chinois. San qui signifie parapluie veut aussi dire séparation. En lui offrant un parapluie, vous auriez tendance à lui souhaiter une bonne séparation ce qui ne sera pas du goût de votre hôte.

La chine est le premier producteur mondial de parapluie. Une seule ville Shangyu possède à elle seule plus de 1.000 fabricants de parapluies. Les meilleurs parapluies traditionnels en papier sont fabriqués dans les provinces du Fujian et du Hunan. Ce sont dans ces provinces que la main d’œuvre est la plus qualifiée. Faire un parapluie traditionnel comporte plus de 80 étapes différentes, complexes et minutieuses. Le choix des matériaux est aussi très important. Le bambou par exemple doit avoir au moins 5 ans d’âge pour pouvoir être travaillé sur un parapluie.

 

Le parapluie en Suisse

Il se vend près de 3 millions de parapluies en Suisse chaque année dont les 3/4 sont des parapluies pliants. Et pourtant, la Suisse ne compte plus aujourd’hui qu’un seul fabricant de parapluie (les parapluies Strotz) au bord du lac de Zurich qui ne produit qu’une petite dizaine de milliers de parapluies par an. Les autres parapluies vendus en Suisse sont des parapluies d’importation venant à plus de 95% de Chine.

 

Le parapluie en France

Dans les années 1980 avec la mondialisation grandissante, les fabricants français de parapluie ont dû, pour assurer leur survie, faire fabriquer une partie de leur production en Asie. C’est bien grâce à cette activité de négoce que les derniers fabricants de parapluies peuvent survivre encore aujourd’hui car le fabriqué en France même s’il est générateur de valeur n’en reste pas moins un marché de niche. La fabrication française du parapluie respecte une méthode traditionnelle, faite de savoir-faire et de qualité. La conception est très peu automatisée car le marché est trop faible en volume pour permettre de grandes avancées technologiques sur le domaine. Il en résulte des coûts de production élevé. La fabrication de certains éléments comme le système de baleinage est exclusivement produit en Asie. Il n’existe plus d’usine en France ni même en Europe les produisant. Le parapluie 100% français est donc rare sauf sur des modèles très particuliers comme les parapluies de berger.

Le parapluie comme accessoire de mode voilà l’idée qui a été mise en avant par les derniers fabricants français pour essayer de sauver l’industrie. Mais la mode a très peu d’incidence sur ce marché car le parapluie est considéré aujourd’hui, à tort, comme un accessoire de protection contre la pluie uniquement. La France pays de la mode par excellence n’arrive pas à imposer qu’un si bel objet ne devienne pas, à l’identique des sacs à main de madame, un élément constitutif de l’apparence et du look.

Chaque année, il se vend en France autant de parapluie qu’ils se jettent (autour de 10 millions d’unités). La marché peut être considéré comme mature et est essentiellement constituer par le remplacement des modèles usagés.

Enfin, en France, 2 parapluies sur 3 sont achetés par une femme.

 

Le parapluie en Inde

En Inde, le parapluie est largement utilisé lors des mariages. Leur but et le symbolisme associé à cette utilisation varie. Pour certains, c’est un symbole du choix de la nouvelle vie de couple. Au premier jour de la cérémonie de mariage, le marié doit faire le choix entre le célibat appelé sanyas ou la vie de couple nommée grihasta. En tant que jeune homme, il choisit d’abord la vie de célibataire. Il se pare alors de pantoufles, d’un parapluie et d’autres articles. Le parapluie passe ensuite d’un symbole de célibat à un symbole d’engagement. Le père de la marié doit convaincre le marié que la vie conjugale est meilleure que la vie de célibataire. Il promet aussi sa fille au jeune homme. Convaincu, le jeune homme accepte de se marier mais conserve le parapluie pour se rappeler des conseils de son futur beau-père. Pour d’autres, c’est un symbole de protection et de richesse. Ce symbolisme vient du bouddhisme et de ces huit symboles de bon augure. Chattra traduit comme un parapluie symbolise le ciel au-dessus des montagnes. L’ombre du parapluie offre alors une protection contre le ciel et par la même protège son utilisateur. La présence de parapluies est aussi un symbole de richesse. Plus la personne porte de parapluies, plus son statut social est élevé. Historiquement, 13 parapluies étaient utilisés pour désigner la royauté. Aujourd’hui, un parapluie est souvent utilisé lors des mariages comme une démonstration de richesse au cours de la cérémonie. Ces parapluies sont souvent tissés dans des couleurs traditionnelles rouge et or et sont souvent perlés et décorés.

 

Le parapluie aux Etats-Unis

Ce sont les Etats-Unis qui ont été les premiers à croire au parapluie pliant. En 1930, pendant la période du « Growy Umbrella », furent inventées les premières baleines pliantes. Il se vend 30 millions de parapluie chaque année aux USA. Le département des brevets américains compte 4 personnes à temps plein pour valider les nouveaux brevets déposés chaque année sur les parapluies.

 

Le parapluie au Royaume-Uni

Le parapluie a été introduit en Angleterre par Sir Jonas Hanway au 18e siècle qui l’a rapporté de ces multiples voyages dans le monde.  Il fut le premier à l’utiliser et pendant une période assez longue, il fut le seul. Le parapluie était considéré comme un objet excentrique, inutile, inadapté et trop lourd. Il a fallu presque 30 ans de persévérance à Sir Hanway et beaucoup d’améliorations sur les matériaux utilisés pour que des magasins Londonien commencent à produire et vendre des parapluies. Le premier magasin de parapluie fut celui de James Smith and Sons en 1830 à Londres. Ce magasin existe toujours, il est situé au 53 de la rue New Oxford. Le parapluie a alors été adopté par toute la population pour se protéger du soleil et de la pluie. Il a aussi été utilisé par les orateurs de rue pour se protéger des éventuels projectiles qui pourrait être jetés sur eux pendant leurs discours.

L’Angleterre est sans doute le pays qui accorde le plus de superstition au parapluie. Ne dit-on pas qu’ouvrir un parapluie à l’intérieur d’une maison porte malchance. Les Anglais disent aussi que le meilleur moyen d’éviter la pluie et de laisser son parapluie à la maison. Robert Louis Stevenson a même dû démentir ces allégations en indiquant qu’il n’y a avait pas de preuve météorologique que le fait de porter un parapluie favorisait la pluie.

Et enfin, saviez-vous que chaque année plus de 70.000 parapluies sont abandonnés dans le métro de Londres.

Fotolia_56054046_XS

Partager sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle
error check_circle
Paiement sécurisé
Commandez en toute sécurité
Satisfait ou remboursé
Livraison rapide
Colissimo ou Mondial Relay

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye
Vous êtes client Amazon ? Payez désormais avec les informations de paiement et les coordonnées stockées dans votre compte Amazon.

Vous avez un compte Amazon ? Connectez-vous avec votre compte Amazon et essayez la commande Express

Connexion avec

J'ai déjà un compte,